Passions secrètes, collections privées flamandes

ÉVÈNEMENT PARTENAIRE

Profitez d'avantages grâce au pass saison lille3000 ! En savoir plus

VEN 20
OCT

2017
MER 31
JAN

2018

MSK - Musée des beaux-arts - Gand

Nouvel éclairage sur l’art moderne au MSK Gent

Avantage pass saison :
Sur présentation du billet d'entrée de l'exposition PERFORMANCE ! bénéficiez d'une place achetée = une place offerte

Par : Musée des Beaux-Arts de Gand

<div>Nouvel &eacute;clairage sur l&rsquo;art moderne au MSK Gent</div> <div>20.10.2017 &ndash; &hellip;</div> <div><br /></div> <div>Au Mus&eacute;e des Beaux-Arts de Gand (MSK Gent), l&rsquo;automne 2017 est plac&eacute; sous le signe de la nouvelle pr&eacute;sentation de la collection permanente. Dix ans apr&egrave;s la r&eacute;novation du b&acirc;timent qui abrite le mus&eacute;e (2002&ndash;2007) et sa r&eacute;ouverture en 2007, nous jetons aujourd&rsquo;hui un regard neuf sur la collection permanente. L&rsquo;accent est mis sur l&rsquo;art du XIXe et du XXe si&egrave;cle, qui fait la force de la collection du mus&eacute;e. Le MSK Gent aborde cette nouvelle pr&eacute;sentation salle par salle, de mani&egrave;re &agrave; ce que le mus&eacute;e puisse entre-temps rester ouvert au public.</div> <div>&Agrave; partir du 20 octobre, les visiteurs d&eacute;couvriront un nouveau parcours th&eacute;matique &agrave; travers deux si&egrave;cles d&rsquo;art occidental, avec au passage une s&eacute;rie d&rsquo;acquisitions exceptionnelles qui n&rsquo;ont jamais &eacute;t&eacute; montr&eacute;es pr&eacute;c&eacute;demment. Dans le m&ecirc;me temps, trois artistes contemporains feront dialoguer leur oeuvre avec la collection historique du mus&eacute;e. Nous levons ci-dessous un premier coin du voile &ndash; pour les autres nouveaut&eacute;s, tenez le MSK Gent &agrave; l&rsquo;oeil cet automne. Plan 2015-207 de r&eacute;am&eacute;nagement par &eacute;tapes.&nbsp;</div> <div><br /></div> <div>La r&eacute;installation de la collection du MSK Gent a d&eacute;marr&eacute; en automne 2015. Sous le titre &laquo; Le Si&egrave;cle d&rsquo;Or revisit&eacute; &raquo;, les salles consacr&eacute;es &agrave; l&rsquo;art du XVIIe si&egrave;cle dans les Pays-Bas du Nord et du Sud ont &eacute;t&eacute; actualis&eacute;es. De nombreux visiteurs nous ont entre-temps fait savoir &agrave; quel point ils appr&eacute;ciaient cette premi&egrave;re phase.</div> <div>Cette ann&eacute;e-ci, nous nous concentrons sur l&rsquo;art du XIXe et du XXe si&egrave;cle, qui constitue la base de la</div> <div>collection du mus&eacute;e. L&rsquo;op&eacute;ration s&rsquo;ach&egrave;vera en octobre 2017, soit exactement 10 ans apr&egrave;s le</div> <div>r&eacute;am&eacute;nagement pr&eacute;c&eacute;dent.</div> <div><br /></div> <div>Un nouveau parcours mus&eacute;al</div> <div>Dans la pr&eacute;sentation actualis&eacute;e, nous partons d&rsquo;un parcours chronologique qui va du n&eacute;oclassicisme des environs de 1800 jusqu&rsquo;&agrave; la fin du surr&eacute;alisme vers 1950. De nouvelles salles th&eacute;matiques sont</div> <div>am&eacute;nag&eacute;es dans ce cadre g&eacute;n&eacute;ral. Le paysage et la figure humaine sont ainsi r&eacute;unis pour illustrer</div> <div>l&rsquo;&eacute;volution de l&rsquo;art belge et europ&eacute;en du XIXe si&egrave;cle, tandis que des salles &eacute;voquent la vie artistique</div> <div>pendant la Premi&egrave;re Guerre mondiale ou l&rsquo;art religieux vers 1900.</div> <div>Les autres &eacute;l&eacute;ments phares du parcours &ndash; qui devraient &ecirc;tre particuli&egrave;rement appr&eacute;ci&eacute;s du public &ndash; sont les nouvelles salles consacr&eacute;es &agrave; l&rsquo;art de Laethem-Saint-Martin et de la r&eacute;gion de la Lys, &agrave; l&rsquo;expressionnisme belge et international, &agrave; l&rsquo;art abstrait des ann&eacute;es 1920 et au surr&eacute;alisme. Cet aper&ccedil;u de grande qualit&eacute; de l&rsquo;art belge et international de l&rsquo;&eacute;poque a une modernit&eacute; qui est encore trop peu connue du grand public. La chronologie du nouveau parcours est par ailleurs de temps en temps volontairement interrompue par des digressions th&eacute;matiques. La nouvelle salle sur l&rsquo;art du portrait, par exemple, rassemble des oeuvres du XVIe au XXe si&egrave;cle, afin de montrer comment diff&eacute;rentes g&eacute;n&eacute;rations ont choisi de se faire repr&eacute;senter. Dans d&rsquo;autres salles &eacute;galement, il y a parfois confrontation entre l&rsquo; &laquo; ancien &raquo; et le &laquo; moderne &raquo;, pour faire ressortir le rapport entre l&rsquo;art de diff&eacute;rentes p&eacute;riodes et mettre en &eacute;vidence la continuit&eacute; des arts plastiques depuis le Moyen &Acirc;ge.</div> <div>Comme la collection gantoise est surtout renomm&eacute;e internationalement pour ses chefs-d&rsquo;oeuvre d&rsquo;artistes belges, nous avons de surcro&icirc;t d&eacute;cid&eacute; d&rsquo;am&eacute;nager une s&eacute;rie de salles monographiques. Des artistes comme James Ensor, Th&eacute;o Van Rysselberghe et George Minne contribuent &agrave; dessiner le visage de la collection du mus&eacute;e gantois et continueront d&rsquo;&ecirc;tre un sujet d&rsquo;&eacute;tude &agrave; l&rsquo;avenir.</div> <div><br /></div> <div>Quand l&rsquo;ancien rencontre le nouveau</div> <div>L&rsquo;ann&eacute;e 1950 n&rsquo;est pas une date ultime pour le MSK Gent, m&ecirc;me si le milieu du XXe si&egrave;cle marque bien un terme symbolique pour le noyau de sa collection. Le mus&eacute;e, duquel est issu le S.M.A.K., a une longue tradition de collaboration avec les artistes d&rsquo;aujourd&rsquo;hui. Lors la r&eacute;installation, nous int&eacute;grons de l&rsquo;art contemporain &agrave; diff&eacute;rents noeuds du parcours, par-del&agrave; les fronti&egrave;res des styles, des pays et des &eacute;poques. &Agrave; cet effet, trois artistes contemporains &ndash; Luc Tuymans, Patrick Van Caeckenberg et Ria Verhaeghe &ndash; ont &eacute;t&eacute; invit&eacute;s &agrave; nouer le dialogue avec l&rsquo;art plus ancien et &agrave; intervenir &agrave; divers endroits du mus&eacute;e.</div> <div><br /></div> <div>Le Cabinet de dessins : un espace pour les oeuvres fragiles</div> <div>En 2016, le mus&eacute;e a ouvert le Cabinet de dessins, qui se compose d&rsquo;une s&eacute;rie de salles o&ugrave; une place permanente est attribu&eacute;e &agrave; sa collection impressionnante, mais tr&egrave;s fragile, d&rsquo;oeuvres sur papier. Le cabinet est un espace o&ugrave; les pr&eacute;sentations changent constamment, car l&rsquo;art sur papier ne peut pas &ecirc;tre expos&eacute; longtemps &agrave; la lumi&egrave;re.</div> <div><br /></div> <div>Cet automne, nous faisons la part belle au symbolisme, qui est surtout repr&eacute;sent&eacute; dans la collection du mus&eacute;e par d&rsquo;importantes oeuvres sur papier de Fernand Khnopff et de L&eacute;on Spilliaert, entre autres. Nous mettons aussi en lumi&egrave;re &ndash; &agrave; l&rsquo;aide de tableaux, sculptures, dessins et carnets de croquis &ndash; divers aspects du travail de l&rsquo;artiste dans son atelier. Cette pr&eacute;sentation se fait en lien avec l&rsquo;exposition &laquo; Geta Brătescu : Un atelier &agrave; soi &raquo;, qui s&rsquo;ouvrira le 15 septembre et est centr&eacute;e sur la relation entre l&rsquo;artiste et son atelier.</div> <div><br /></div> <div>Une collection en mouvement : nouvelles acquisitions et donations</div> <div>Toujours &agrave; la recherche d&rsquo;acquisitions significatives, le MSK Gent pr&eacute;sente en octobre de cette ann&eacute;e une imposante s&eacute;rie d&rsquo;oeuvres que le mus&eacute;e a acquises derni&egrave;rement. La majeure partie de ces acquisitions n&rsquo;a encore jamais &eacute;t&eacute; expos&eacute;e en salle. Il s&rsquo;agit de curiosit&eacute;s artistiques comme une oeuvre de jeunesse de Ford Madox Brown et de chefs-d&rsquo;oeuvre absolus comme une aquarelle presque grandeur nature de L&eacute;on Spilliaert, un pl&acirc;tre des d&eacute;buts de la carri&egrave;re d&rsquo;Auguste Rodin, deux peintures abstraites de Pierre-Louis Flouquet et un tableau remarquable de Jules Schmalzigaug, &agrave; la fronti&egrave;re entre futurisme et abstraction.</div> <div><br /></div> <div>En octobre, une importante s&eacute;rie de legs et donations sera &eacute;galement expos&eacute;e pour la premi&egrave;re fois.</div> <div><br /></div> <div>Depuis le d&eacute;but du XIXe si&egrave;cle, le MSK Gent a toujours pu compter sur le concours de collectionneurs priv&eacute;s.&nbsp;</div> <div><br /></div> <div>Sans le soutien de nombreux et g&eacute;n&eacute;reux donateurs, beaucoup de salles de la section art ancien comme de la section art moderne seraient vides. La tradition se poursuit aujourd&rsquo;hui encore. Cet automne, les importants legs des collectionneurs Jozef et Fernand De Blieck feront leur entr&eacute;e dans les salles du mus&eacute;e. Ils comprennent une bonne vingtaine de tableaux et sculptures des artistes de Laethem-Saint- Martin et de la r&eacute;gion de la Lys : Emile Claus, Valerius De Saedeleer, George Minne, Albijn Van den Abeele et Gustave Van de Woestyne. Autant d&rsquo;oeuvres majeures inconnues, qui ont pass&eacute; les 50 derni&egrave;res ann&eacute;es dans l&rsquo;intimit&eacute; de deux collections priv&eacute;es. Et qui viennent aujourd&rsquo;hui brillamment compl&eacute;ter le noyau de la collection du mus&eacute;e gantois !</div> <div><br /></div> <div>Des pr&ecirc;ts temporaires en compl&eacute;ment de notre propre collection</div> <div>Enfin, nous ne puisons pas seulement dans notre propre collection pour la nouvelle pr&eacute;sentation. Des partenaires mus&eacute;aux et priv&eacute;s de Belgique et d&rsquo;ailleurs participent au nouvel am&eacute;nagement en vue de renforcer la collection gantoise, de l&rsquo;inscrire dans un contexte international et d&rsquo;y ajouter de nouvelles</div> <div>histoires.</div> <div><br /></div> <div>Le MSK Gent peut ainsi disposer d&rsquo;oeuvres pr&ecirc;t&eacute;es pour une longue dur&eacute;e par plusieurs mus&eacute;es belges. Dans le m&ecirc;me temps, le mus&eacute;e attire activement des pi&egrave;ces de collections priv&eacute;es belges et &eacute;trang&egrave;res, entre autres les tableaux Le fumeur de Constant Permeke et Les poissardes m&eacute;lancoliques de James Ensor. Un collectionneur s&rsquo;est r&eacute;cemment d&eacute;clar&eacute; dispos&eacute; &agrave; pr&ecirc;ter pendant quelque temps des &oelig;uvres majeures d&rsquo;artistes modernes russes du premier quart du XXe si&egrave;cle. &Agrave; l&rsquo;avenir, le MSK Gent compte bien continuer &agrave; entretenir de bonnes relations avec ses mus&eacute;es et collectionneurs partenaires, en sa qualit&eacute; de forum de l&rsquo;art d&rsquo;hier et d&rsquo;aujourd&rsquo;hui.</div> <div><br /></div> <div><b><br /></b></div> <div><b>Tarif: 8 euros&nbsp;</b></div> <div><br /></div>

INFOS :

<div>Le Mus&eacute;e des Beaux-Arts de Gand, Museum voor Schone Kunsten&nbsp;</div> <div>Fernand Scribedreef 1</div> <div>9000 Gent</div> <div>Belgique</div> <div>+32 9 323 67 00</div>

L'AGENDA DU TRIPOSTAL

Aucun événement