Partager :

REVUE DE PRESSE

Voir l'événement

AUTOMNE 2017 À SAINT SAUVEUR

EXPOSITION, ÉVÉNEMENTS, HOTEL EUROPA, CINÉMA, FERME URBAINE, BISTROT DE ST

7 sept 5 nov 2017


  • Performance ! les 40 ans du Centre Pompidou à la Gare Saint Sauveur de Lille (1ère partie)

    Le parcours dans une semi-pénombre offre une plongée dans les images spectaculaire et immersive. Les 6000 kms de fil en coton noir de l’oeuvre de Cildo Meireles dans lesquels on se prend les pieds, nous tendent un piège et appellent au discernement.
    Lire l'article

    Mowwgli (National) par Marie-Elisabeth de La Fresnaye - 17 oct 2017

  • Nouvelle exposition à la gare Saint-Sauveur, se laisser prendre au jeu

    Si le thème de l’exposition est le jeu, celui-ci est prétexte, pour les artistes, à rendre compte d’une réalité du monde infiniment complexe, parfois tragique.
    Lire l'article

    La Voix du Nord (Régional) par Catherine Painset - 9 sept 2017

  • L’expo d’automne de Saint-Sauveur vous plonge joliment dans l’univers du jeu

    Les œuvres abordent toutes à leur manière ce rapport que le jeu et le ludique entretiennent avec le temps, ce que les hommes du monde entier font de leur temps libre. Quels rituels reviennent chaque jour, quels moments restent uniques.
    Lire l'article

    Vozer (Régional) par Lucie Delorme - 8 sept 2017

  • « La Bruja » à St-So : Cildo Meireles tisse son histoire avec 6 000 kilomètres de fils

    À Lille, l’artiste brésilien invite le visiteur à s’immerger complètement dans son installation, voire à marcher dessus « avec précaution ». La Bruja – littéralement « la sorcière », en espagnol – se parcourt en remontant le(s) fil(s), comme un fleuve, du delta à la source. « Je voulais faire une chose comme une espèce de chaos, de désordre, qui va vers une toute petite pièce de bois qui lui donne sens. » Ce petit objet, presque caché dans un ultime recoin, est un balai. Balai de sorcière donc, si l’on en croit le titre de l’œuvre, mais aussi objet du quotidien détourné, qui s’accorde bien à la gare Saint-Sauveur. « Cet espace est magnifique, ça donne beaucoup de liberté, se réjouit Cildo, j’aime beaucoup moins les musées d’architecte où l’on ne peut pas faire un trou, planter un clou. »
    Lire l'article

    Voix Du Nord (Régional) par Catherine Painset - 6 sept 2017

  • Retour en enfance

    Clou de l’exposition, La Bruja (La Sorcière) entremêle près de… 6 300 kilomètres de fil. A 69 ans, Cildo Meireles, plasticien et sculpteur brésilien, connu pour sa résistance artistique à l’oppression politique brésilienne, a réinstallé cette œuvre monumentale, présentée pour la première fois en 1979 à la Biennale d’art de Sao Paulo. « Cette pièce représente le chaos : elle parle d’un désordre dominé par un balai, qui donne finalement un sens à cette désorganisation », explique l’artiste.

    20 minutes (Régional) par Gaëtane Deljurie - 6 sept 2017