Partager :

REVUE DE PRESSE

  • AUTOMNE 2017 À SAINT SAUVEUR

    « La Bruja » à St-So : Cildo Meireles tisse son histoire avec 6 000 kilomètres de fils

    À Lille, l’artiste brésilien invite le visiteur à s’immerger complètement dans son installation, voire à marcher dessus « avec précaution ». La Bruja – littéralement « la sorcière », en espagnol – se parcourt en remontant le(s) fil(s), comme un fleuve, du delta à la source. « Je voulais faire une chose comme une espèce de chaos, de désordre, qui va vers une toute petite pièce de bois qui lui donne sens. » Ce petit objet, presque caché dans un ultime recoin, est un balai. Balai de sorcière donc, si l’on en croit le titre de l’œuvre, mais aussi objet du quotidien détourné, qui s’accorde bien à la gare Saint-Sauveur. « Cet espace est magnifique, ça donne beaucoup de liberté, se réjouit Cildo, j’aime beaucoup moins les musées d’architecte où l’on ne peut pas faire un trou, planter un clou. »
    Lire l'article

    Voix Du Nord - 6 sept 2017

  • AUTOMNE 2017 À SAINT SAUVEUR

    Retour en enfance

    Clou de l’exposition, La Bruja (La Sorcière) entremêle près de… 6 300 kilomètres de fil. A 69 ans, Cildo Meireles, plasticien et sculpteur brésilien, connu pour sa résistance artistique à l’oppression politique brésilienne, a réinstallé cette œuvre monumentale, présentée pour la première fois en 1979 à la Biennale d’art de Sao Paulo. « Cette pièce représente le chaos : elle parle d’un désordre dominé par un balai, qui donne finalement un sens à cette désorganisation », explique l’artiste.

    20 minutes - 6 sept 2017

  • PRINTEMPS 2017 À SAINT SAUVEUR

    “Afriques Capitales”, une exposition bouillonnante et bouleversante "On aime passionnément"

    A Lille, on renoue ainsi avec El Anatsui, artiste ghanéen né en 1944 et résidant au Nigéria, que Simon Njami nous avait déjà présenté et qui a, depuis, reçu un Lion d’or à Venise (2015) pour l’ensemble de sa carrière. Deux de ses pièces, tout en évoquant la colonisation, nous éblouissent. Semblables à des tentures ou à des manteaux de roi, elles se composent de centaines de capsules aplaties de bouteilles d’alcool introduites par les anciens occupants du Nigéria. Reliées entre elles par de petits fils de cuivre, celles-ci attrapent la lumière, chatoient, étincellent.
    Lire l'article

    Télérama - 22 mai 2017

  • PRINTEMPS 2017 À SAINT SAUVEUR

    L’Afrique sous un nouveau jour à la Gare Saint-Sauveur

    Partout, on perçoit la fierté des artistes et les promesses qu’ils sont. A ne louper sous aucun prétexte, d’autant que c’est gratuit.
    Lire l'article

    Vozer - 14 mai 2017

  • PRINTEMPS 2017 À SAINT SAUVEUR

    La création africaine

    Une manière de rendre l’Afrique universelle avec sa musique, ses installations, vidéos, peintures, photos, sculptures.

    Le Quotidien du médecin - 11 mai 2017

  • PRINTEMPS 2017 À SAINT SAUVEUR

    Paris/Lille, un aller retour direct pour l’Afrique

    Attention, poudre d’escampette : encore posés sur les rails désaffectés, de vieux wagons accueillent à même leurs fenêtres quelques films évoquant le déplacement des hommes.
    Lire l'article

    Beaux-Arts Magazine - 5 mai 2017

  • PRINTEMPS 2017 À SAINT SAUVEUR

    La vitalité de la création Africaine à La Vilette et à Lille

    Force est de le reconnaître, « Afriques capitales » acte la vitalite d'une scène continentale qui ne compte pas moins une cinquantaine de nations. Autant dire qu'on ne peut pas vraiment parler d'art africain au singulier

    L'oeil - 5 mai 2017

  • PRINTEMPS 2017 À SAINT SAUVEUR

    Afriques Capitales, un sacre de printemps

    Un train constitue la colonne vertébrale de la scénographie. À l’intérieur, des vidéos, véritables mises en abyme, évoquent les transports et les migrations mais, bien évidemment, également les réfugiés. « Afriques Capitales » casse les stéréotypes. Simon Njami a fourni un travail semblable à celui d’un anthropologue, indemne de toute morale, et n’a fait preuve d’aucune réticence. Il signe une double exposition exceptionnelle à travers des oeuvres émouvantes, réalisées par des femmes et des hommes dont l’inspiration est portée par un environnement et une esthétique produisant du sens et stimulant les sensations.
    Lire l'article

    Témoignage Chrétien - 27 avr 2017

  • PRINTEMPS 2017 À SAINT SAUVEUR

    Saint So met le cap sur l'Afrique

    Saint Sauveur retrouve pendant quelques mois sa fonction originelle : le public y entend une annonce de gare : « Voyage vers le Cap de Bonne-Espérance ». Un voyage artistique, mais aussi spirituel, politique, engagé, où l’espérance est celle d’un monde meilleur.
    Lire l'article

    Lille Mag - 15 avr 2017

  • PRINTEMPS 2017 À SAINT SAUVEUR

    Arts plastiques: "Afriques Capitales"

    Des grands noms, des artistes qui montent et ceux qu’on découvre. La thématique du voyage est très intéressante, on parle des petits voyages du quotidien. Notamment avec Amina Zoubir qui monte avec une caméra dans un bus en Algérie (c’est un condensé de la domination masculine – hommes qui prennent l’espace, qui regardent de haut, …)
    Lire l'article

    France Culture - 12 avr 2017

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9