SPORTFOTO

EXPOSITION


CYCLISME ET JEUX OLYMPIQUES


GARE SAINT SAUVEUR

06 SEPT. — 04 NOV. 2018

Russia won the team event in Synchronised Swimming from the World Swimming Championships in Barcelona, 2013 © Bob Martin

La Gare Saint Sauveur accueille une dizaine d’expositions dédiées au cyclisme et aux Jeux Olympiques. Dans un cas comme dans l’autre, la part belle est faite aux événements de notoriété mondiale. Jeux Olympiques, Tour de France, Paris-Roubaix : on touche au grandiose, aux événements dont la grandeur sensibilise même les plus rétifs à la chose sportive. Les photographies présentées nous font côtoyer les héros, les légendes, les icônes du sport.

Côté cyclisme, l’enjeu est de faire vivre ou revivre la course emblématique du Nord, le Paris-Roubaix, connu comme étant « l’enfer du nord » depuis 1968 en raison des innombrables pavés qui le jalonnent. Nous sommes invités à aller à la rencontre de ces conditions et des icônes qui ont marqué la course, comme Johan Museeuw, ancien coureur belge surnommé le « lion des Flandres », mais aussi à celle des amateurs et curieux venus assister à l’événement.

Dans la continuité des courses cyclistes incontournables, le Tour de France fait l’objet d’une attention particulière, notamment grâce à la découverte de photographies retraçant le parcours de l’icône du Tour de France, Eddy Merckx, durant l’été 1969, date de sa première victoire, sans oublier l’actualité 2018 de la course grâce à un retour en images inédites.

Côté Jeux Olympiques, la découverte les collections du Musée Olympique de Lausanne permet de revivre les éditions d’été et d’hiver depuis celle de Los Angeles en 1984 avec un focus sur les éditions de Rio de 2016 et de Paris en 1924 au plus près des sportifs et des temps forts. L’enjeu est de saisir les sportifs dans les moments cruciaux de leur discipline mais aussi le dispositif sportif dans son ensemble afin de rendre compte de l’ampleur de tels événements. Une diversité de disciplines est ainsi mise à l’honneur ainsi que l’esthétique et les héros de ces sports, connus ou moins connus du grand public.

Les temps forts sportifs présentés ici sont l’occasion de mettre en lumière les photographes dont le travail constitue la base de l’histoire du sport, au niveau régional et à l’international, mais aussi de mettre en lumière le public, les sportifs professionnels et les amateurs.

Avec : SAÂDANE AFIF, Alain Bujak , David Burnett, Tim de Waele, Jef Geys, Xavier Lambours, Pauce , Simone Perolari, les photographes de la Voix du Nord.

Avec le soutien du Musée Olympique de Lausanne, l’INA, LE CNOSF (Comité National Olympique et sportif français ) et OMEGA.

Saâdane afif

Saâdane Afif, né à Vendôme en 1970, il vit et travaille à Berlin.

L’artiste Saâdane Afif reprend avec L’André l’esthétique des Barres de bois rond de l’artiste André Cadere, représentant illustre de l’art minimal et conceptuel. Il reprend ainsi les codes mis en place par cet artiste polonais dans les années 1970. Du point de vue esthétique, il copie à l’identique un bâton de Cadere se trouvant dans la collection Lambert. Du point de vue conceptuel, la notion de citation provient de la volonté première de Saâdane Afif de laisser aux visiteurs la possibilité d’utiliser la bicyclette à l’instar du concept d’André Cadere qui était de se promener avec ses oeuvres et de les exposer où il le souhaitait.

Un prêt du Frac Grand Large — Hauts-de-France (Dunkerque) qui en a fait l’acquisition en 2011.

Saâdane Afif, L‘André, 2008-2011, vélo de course repeint aux couleurs de André Cadere, 95 x 38 x 160 cm © Saâdane Afif. Collection Frac Grand Large — Hauts-de-France
Saâdane Afif, L‘André, 2008-2011, vélo de course repeint aux couleurs de André Cadere, 95 x 38 x 160 cm © Saâdane Afif. Collection Frac Grand Large — Hauts-de-France

Les JO - David Burnett

David Burnett, né à Salt Lake City (Etats-Unis) en 1946, vit et travaille à Washington (Etats-Unis).

Depuis les JO de Londres en 2012, David Burnett, dont le talent est mondialement reconnu, fait partie du groupe de photographes partenaires du Comité International Olympique et à ce titre couvre aujourd’hui toutes les éditions d’été comme d’hiver. Les photographies réalisées lors des JO d’été de Londres (2012) et de Rio (2016) et celles des JO d’hiver de Sotchi (2014) et de Pyeongchang (2018) sont présentées ici.

Rio 2016 OG, Cycling Track, omnium Men - Scratch race, Sanghoon PARK (KOR) in the middle and Thomas BOUDAT (FRA) © 2016 / Comité International Olympique (CIO) / BURNETT, David Rio 2016 OG, Cycling Track, omnium Men - Scratch race, Sanghoon PARK (KOR) in the middle and Thomas BOUDAT (FRA) © 2016 / Comité International Olympique (CIO) / BURNETT, David

Un prêt du patrimoine olympique du Comité International Olympique (CIO)

Expositions photographiques en partenariat avec le Musée Olympique de Lausanne, et avec le soutien de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine (FOCP)

le tour de france 1969 d’eddy merckx - Jef Geys

Jef Geys, Le Tour de France 1969 d’Eddy Merckx, 1969-2015
Production Cneai =, Centre National Edition Art Image. Commissariat : Sylvie Boulanger et Francis Mary. Galerie : Air de Paris.

Jef Geys, né en 1934 à Leopoldsburg (Belgique), a travaillé à Balen toute sa vie, mort en 2018 à Genk.

Durant l’été 1969, l’artiste belge Jef Geys décide de suivre le Tour de France. Passionné de cyclisme, Geys a photographié, comme tant de ses compatriotes, les étapes de ce qui devait être la première victoire d’Eddy Merckx. Le résultat a été une série d’images mêlant le sociologique, le géographique et l’artistique, et se concentrant autant sur les fans et les curieux que sur les concurrents.

Vélolavie - Xavier Lambours

Xavier Lambours, né en 1955, vit et travaille à Paris.

Xavier Lambours est photographe, fondateur de l’agence Métis. Son travail depuis de nombreuses années lui a valu une reconnaissance considérable et des récompenses, comme le prix Nicéphore Niépce en 1998. On se souvient de ses portraits de François Truffaut à Cannes et d’Orson Welles. Vélolavie est plus qu’un récit imagé de cette « passion cycliste » des petites courses et sorties du dimanche, bord des routes, vélodromes, publics et champion des grandes classiques, Paris-Roubaix, Tour de France 2001, etc. C’est aussi une démonstration superbe des lumières dans les Hauts-de-France.

Xavier Lambours, série Vélolavie, 2004 © Xavier Lambours Xavier Lambours, série Vélolavie, 2004 © Xavier Lambours

Paris - Roubaix

Paris - Roubaix 2002, George Hincapie © Philippe Pauchet La Voix Du Nord Paris - Roubaix 2002, George Hincapie © Philippe Pauchet La Voix Du Nord

En partenariat avec le journal La Voix du Nord, des clichés de presse de la mythique course cycliste du Paris-Roubaix témoigneront de son histoire singulière dans le paysage sportif de la région mais aussi celui du pays. À travers cette exposition, c’est toute la difficulté et le dépassement de ses limites physiques qu’exploreront les témoignages photographiques de cette course que l’on appelle l’Enfer du Nord.

- Exposition de photographies de presse, en partenariat avec La Voix du Nord.
- Exposition de photographies du Tour de France 2018, carte blanche au photographe, Tim de Waele.
- Projection du film Poulet-Roubaix, un dimanche en enfer, Alain Bujak et Richard Delaume.

omega - photofinish

C’est aux Jeux Olympiques de Londres, en 1948, que la firme Omega, chronométreur officiel des Jeux depuis ceux de 1932 à Los Angeles, présenta une innovation décisive dans l’histoire du chronométrage sportif. La première caméra Photofinish baptisée « Magic Eye » y fut mise en service. Elle permettait aux juges de voir la position exacte des athlètes au moment du franchissement de la ligne d’arrivée.

Mais outre cette fonction, la Photofinish - avec la technologie qui n’a cessé de s’améliorer - développe par son graphisme une esthétique singulière. Elle peut être très spectaculaire quand la course est serrée mais aussi quand elle est largement dominée par un athlète. L’exposition a été montée grâce au concours de la firme horlogère Omega, qui est encore aujourd’hui le chronométreur officiel des Jeux Olympiques.

Jeux Olympiques de RIO, finale du relais 4x100m © Omega Jeux Olympiques de RIO, finale du relais 4x100m © Omega

Avant d’être présentée à la Gare Saint Sauveur du 6 septembre au 4 novembre, l’installation Photofinish a été diffusée lors de la « Nuit de l’Année » le samedi 7 juillet dans le cadre des Rencontres d’Arles.

PARIS 1924

Paris 1924 OG, Diving - An athlete. © 1924 / Comité International Olympique (CIO) Paris 1924 OG, Diving - An athlete. © 1924 / Comité International Olympique (CIO)

Ces JO ont marqué l’histoire par plusieurs « premières fois ». Ce fut la première fois que les athlètes furent logés dans un village olympique et la première fois qu’ils furent radiodiffusés. Avec 625 000 spectateurs et plus de 1 000 journalistes accrédités, ils annonçaient un changement d’ère. L’histoire des JO était en marche. 100 ans après, ils se tiendront à nouveau à Paris.

Un prêt du patrimoine olympique du Comité International Olympique (CIO)

Expositions photographiques en partenariat avec le Musée Olympique de Lausanne, et avec le soutien de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine (FOCP)

BEST OF RIO

Rio 2016 OG, Artistic Gymnastics Women - Training, Simone BILES (USA) at the balance beam. © 2016 / Comité International Olympique (CIO) / KASAPOGLU, Mine Rio 2016 OG, Artistic Gymnastics Women - Training, Simone BILES (USA) at the balance beam. © 2016 / Comité International Olympique (CIO) / KASAPOGLU, Mine

Les JO de Rio se sont déroulés du 5 au 21 août 2016. 11 000 athlètes pour 206 délégations ont concouru dans 28 sports. A chaque édition, le Comité International Olympique (CIO) commande à plusieurs photographes reconnus, un reportage qui viendra enrichir son patrimoine photographique.

Un prêt du patrimoine olympique du Comité International Olympique (CIO)

Expositions photographiques en partenariat avec le Musée Olympique de Lausanne, et avec le soutien de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine (FOCP)

Gare Saint Sauveur

Boulevard Jean-Baptiste Lebas, Lille
Métro : Lille Grand Palais ou Mairie de Lille

HORAIRES / TARIFS

MER > DIM - 12H > 19H (dernier accès 18h30)
Fermé lundi & mardi
Ouvert le 1er novembre
Entrée libre

RÉSERVATIONS INDIVIDUELS 

Exposition « SportFoto »

JEU et VEN à 18H

SAM et DIM à 14H et 15H
Durée : 1H

Gratuit - uniquement sur réservation

Inscription sur place 30 minutes avant le départ de la visite à l'accueil (Halle A)

RÉSERVATIONS GROUPES


Visite guidée de l’exposition « SportFoto »

MER > VEN

Gratuit - réservations obligatoires pour les groupes

T +33 (0)3 28 52 20 12

relations.publiques@lille3000.com


Programme de la Gare Saint Sauveur

Retourvez l'agenda de tout les événements sur le site internet :

AGENDA