SPORTFOTO

EXPOSITION


FOOTBALL et PHOTOGRAPHIES D’AUTEURS


TRIPOSTAL

06 SEPT. — 04 NOV. 2018

Parc des Princes, PSG - LOSC, 21.05.2011, Supporters Lillois © Ludovic Maillard / La Voix Du Nord

Le Tripostal présente les oeuvres de plus d’une dizaine d’artistes internationaux à travers des séries photos et projections dédiées au football et aux travaux d’auteurs.

Aucun des photographes présentés ici n’est un spécialiste de la photographie de football mais chacun a trouvé dans ce thème matière à faire briller son talent tant ce sujet est riche et permet à tous les styles de s’exprimer. Ils sont portraitistes, photojournalistes, parfois les deux, et ont tous en commun la volonté de raconter des histoires autour du ballon rond. De la pratique amateur, au LOSC et ses supporters ou ceux de Liverpool, en passant par la discipline unique et intense du lélo, ils se sont attachés à retranscrire les émotions, l’engouement et la nostalgie que livre ce sport.

À partir de cette émotion et de la performance sportive elle-même, il s’agit surtout de mettre en avant la qualité d’un regard. Les photographes présentés au Tripostal sont également de grands auteurs qui ont pour certains, démarré leur carrière avec la thématique du sport et qui pour d’autres, en ont fait leur raison d’être.

Leur travail propose un point de vue unique et un arrêt sur image insoupçonné au coeur de la prouesse sportive pour en dégager le caractère esthétique et universel qui puisse être apprécié autant par les connaisseurs que par les néophytes de ces disciplines.

Avec : Cristina Aldehuela & Jordi Perdigo, Ken Grant, le LOSC, Harald Hauswald, Bob Martin, Stéphane Meunier, Sergey Novikov, Pauce, Gérard Rancinan, Jean-christophe Rosé, Gérard Uféras.

Sur le toit du monde - AFP

© DR
Photographers take position on the pitch before the Russia 2018 World Cup Group E football match between Brazil and Switzerland at the Rostov Arena in Rostov-On-Don on June 17, 2018.
AFP / Jewel SAMAD

Le récit en images du mondial de football en

Venez revivre sur grand écran tous les moments qui ont marqué la compétition, sans oublier le but exceptionnel de Benjamin Pavard, élu «plus beau but» de la compétition et notre photographe Yuri Cortez enseveli sous les joueurs croates célébrant un but contre l’Angleterre.
Derrière la Coupe du monde, c’est l’évolution de la photographie et du savoir-faire de l’AFP qui sont au coeur de cette rétrospective. Les chambres photographiques présentent lors de la première édition en Uruguay en 1930, ont laissé place aux équipements numériques les plus sophistiqués. Dès 1998, l’AFP prend le virage du numérique et 20 ans plus tard, l’aventure continue avec le second sacre des Bleus. De nouveaux emplacements réservés aux photographes se sont ouverts dans les gradins, des boîtiers télécommandés derrière les buts et des accès aux passerelles qui dominent les stades conjugués aux robots sur les toits. On ne veut rien rater. Le foot à l’AFP, c’est l’histoire d’une passion. C’est aussi l’histoire d’une compétence.

Lelo - Cristina Aldehuela & Jordi Perdigo

Cristina Aldehuela, née en 1985 en Espagne, vit et travaille au Ghana, et Jordi Perdigo, né en 1980 en Espagne.

Cristina Aldehuela et Jordi Perdigo s’intéressent particulièrement aux traditions, aux religions et à la manière dont elles impactent notre société. Il travaillent généralement à deux pour leurs projets personnels.

Lelo, 2015 © Cristina Aldehuela et Jordi Perdigo
Cristina Aldehuela & Jordi Perdi, série Lelo, 2015, © Cristina Aldehuela & Jordi Perdigo

En 2015, ils ont documenté un sport mystérieux, qui ne se pratique qu’entre deux villages du sud-ouest de la Georgie, une seule fois par an, le Lelo. Une discipline sportive cousine de la Soule, le sport moyenâgeux, qui colle parfaitement à l’âme du peuple géorgien : rude, enflammé, généreux avec sa propre spiritualité. Deux villages du sud-ouest du pays s’affrontent une fois par an, le dimanche de Pâques. Pas de limite de temps, pas de règles, autant de joueurs qu’il y a de personnes. Le but du jeu pour chaque équipe est d’amener un ballon jusqu’au ruisseau de son village. Tous les coups sont permis pour y arriver. Le vainqueur pourra déposer le ballon comme offrande sur la tombe de quelqu’un récemment disparu. Personne ne connaît avec exactitude les origines de cette tradition. Le ballon est fabriqué le jour même avec une enveloppe de cuir remplie de sable, d’eau et de vin. Il pèse seize kilos...

Une histoire puissante, où le style des deux photographes, basé sur la recherche permanente d’une esthétique, se soucie également de ne jamais s’éloigner du propos.

Scousers - Ken Grant

Ken Grant, Série Scousers © Ken Grant / NeutralGrey Ken Grant, Série Scousers © Ken Grant / NeutralGrey

Ken Grant, né à Liverpool (Royaume-Uni) en 1967, vit et travaille au Royaume-Uni.

Depuis les années 1980, Ken Grant photographie ses contemporains dans Liverpool, sa ville natale, et raconte le football sans jamais entrer dans les deux grands stades de la ville : Anfield, où évoluent les Reds du Liverpool FC et Goodison Park où se produisent les Blues d’Everton. Il photographie ce sport et sa relation avec la ville. Avec le football comme fil conducteur, il témoigne de la vie sociale. Ses héros sont les membres de la working class, les Scousers, le peuple de Liverpool.

LOSC

Michel Seydoux Président porté en triomphe par Mickael Landreau © Patrick James / La Voix du Nord Parc des Princes, PSG - LOSC, 21.05.2011, Michel Seydoux Président porté en triomphe par Mickael Landreau, © Patrick James / La Voix du Nord

En partenariat avec le LOSC, deux séries seront présentées :
- Le LOSC, les années folles
- Le LOSC, la grande année 2011

C’est sous la conduite de Rudi Garcia, ancien joueur du club devenu coach, que le LOSC a vécu sa dernière grande saison lors de l’année 2011. Le LOSC réussira le doublé en remportant également la Coupe de France en battant en finale le Paris Saint Germain. Pour raconter cette année épique en images, les émotions doivent être au premier plan afin de rendre hommage aux joueurs et à leurs supporters.
L’exposition est construite avec le concours de nombreux photographes issus de deux entités. D’une part, les photographes de la Voix du Nord qui suivent au quotidien depuis toujours l’actualité du club et qui ont donné accès à leurs exceptionnelles archives. D’autre part, les photographes de l’agence de presse Panoramic, partenaire du club, qui, à ce titre, couvre l’essentiel des matchs de l’équipe et qui ont mis à disposition leurs meilleures images.

Eisern Union - Harald hauswald

Harald Hauswald, FC Union Berlin dans le stade An der Alten Fîrsterei, 1988, Berlin, Deutschland © Harald Hauswald - OSTKRE UZ Michel Seydoux Président porté en triomphe par Mickael Landreau © Patrick James / La Voix du Nord

Harald Hauswald, né en 1954 à Radebeul, en Allemagne de l’Est.

Le FC Union, un des clubs de football de Berlin, rassemble les nostalgiques de la RDA: les «Ostalgiques». Gangrené à la fin des années 80 par une frange de ses ultras convertis au Hooliganisme, le club est aujourd’hui le refuge de ceux qui, tout en reniant le système est-allemand, regrettent cette époque plus solidaire où l’argent comptait moins.
En racontant sur vingt-cinq ans l’histoire de ce club pas comme les autres, l’auteur, Harald Hauswald, raconte aussi l’histoire de l’Allemagne. Son travail, considéré comme une chronique visuelle de la vraie RDA et des suites de la réunification est aujourd’hui reconnu. Sa façon de travailler n’a pas changé. Il reste un photographe de la rue qui passe ses journées à marcher à travers Berlin et à capturer ce que les autres ne voient pas.

Coupe du monde - stéphane meunier

Une grande exposition commémorera les vingt ans de la victoire des bleus en 1998. Vingt ans après, des images de la Coupe du Monde 2018, commandées spécialement pour l’occasion, seront exposées. Projection de la vidéo Les yeux dans les bleus (157 min) de Stéphane Meunier. Les yeux dans les bleus est un film documentaire réalisé en 1998 pour la chaine de télévision Canal +. Ce film documentaire relate la vie de groupe des joueurs de l’équipe de France de football durant la Coupe du Monde 1998 en France et du staff qui les encadrait. Le réalisateur a partagé la vie du groupe de l’équipe de France pendant toute la compétition, qu’il a filmée à l’aide d’une petite caméra vidéo. La projection sera accompagnée de photographies extraites du film.

Tribute to Bob Martin

Bob Martin, né en 1959 en Angleterre, vit et travaille en Angleterre.

Bob Martin est l’un des plus grands photographes du domaine du sport. Toujours présent sur les grands événements sportifs depuis les années 80, il collabore avec de nombreux journaux : Paris match, The New York Times…

Il présente entre vingt et trente de ses meilleures photographies sportives notamment celles sur le handisport.

Retrouvez également le travail de Bob Martin au palais des beaux-arts

Ballooning, Chateau d’Oex, 30ème anniversaire du festival de compétition de ballons, Suisse © Bob Martin Ballooning, Chateau d’Oex, 30ème anniversaire du festival de compétition de ballons, Suisse © Bob Martin

GRASSROOTS - SERGEY NOVIKOV

Kurganinsk, Krasnodar region, 2014 © Sergey Novikov Kurganinsk, Krasnodar region, 2014 © Sergey Novikov

Sergey Novikov, né à Cheboksary (Russie) en 1979, vit et travaille à Moscou.

Dans cette série de photographies intitulée Grassroots, Sergey Novikov met en lumière les stades du football amateur, ceux qui n’avaient évidemment aucune chance d’accueillir des matchs de la dernière Coupe du Monde, tout en mettant en exergue le mimétisme qui existe entre les deux mondes, le monde des footballeurs amateurs et celui des professionnels. À travers son regard sur les petits stades de village et les infrastructures urbaines qui les entourent, il nous montre une Russie qui semble appartenir à une autre époque, comme si le temps s’y était arrêté.

Icônes - Gérard RANCINAN

Gérard Rancinan, Sergueï Bubka, 1996 © Gérard Rancinan Gérard Rancinan, Sergueï Bubka, 1996 © Gérard Rancinan

Gérard Rancinan, né en 1953 à Talence (France).

De ses débuts au laboratoire du quotidien Sud Ouest, Gérard Rancinan a retenu la rigueur et a cultivé la conviction que chaque geste photographique est important, que rien n’est anodin et que chaque prise de vue, chaque tirage nécessite une implication totale. Ses portraits de personnalités et notamment des plus grands champions ont fait le tour du monde.

L’univers du sport et surtout les personnages que l’on y croise a constitué un de ses sujets de prédilection. Entre le début des années 1990 et 2008, il a immortalisé les plus grands champions, dans son style fait de scénarisations parfois sophistiquées mais avec l’objectif d’être au plus près de la vérité. Des portraits grandioses mais fidèles.

Maradona, un gamin en or - Jean-Christophe Rosé et Benoît Heimermann

Jean-Christophe Rosé, Maradona, un gamin en or © 13 Productions Jean-Christophe Rosé, Maradona, un gamin en or © 13 Productions

Jean-Christophe Rosé, né en 1948 à Genève.

À partir des années 1980, il réalise de nombreux documentaires à base d’archives et travaille avec Benoît Heimermann, journaliste sportif, écrivain et éditeur français né en 1953 à Delle, dans le territoire de Belfort. En 2006, Arte leur demande de réaliser un sujet, peu de temps avant le début de la Coupe du Monde sur une des figures mondiales du football. C’est tout naturellement qu’ils choisissent de se pencher sur le meilleur joueur du siècle, Diego Maradona, qui vingt ans auparavant, marquait le plus beau but de l’histoire du football. Jean-Christophe se plonge dans les images d’archives, Benoît écrit les textes. Ce documentaire est nommé aux European Film Awards l’année de sa réalisation.
Ce film intitulé Maradona, un gamin en or, revient sur la vie spectaculaire et émouvante de cet enfant, surnommé El pibe de oro (un gamin en or) et son parcours hors du commun fait d’embûches et de victoires.

Le sport au cœur, portraits d’une passion - Gérard Uféras

Gérard Uféras, né à Paris en 1954, vit et travaille à Paris.

Porté par sa passion et sensible à celles des autres, il aime particulièrement travailler sur le monde de l’art, de la mode et du sport. Dans ce reportage vidéo, Gérard Uféras s’intéresse à des amateurs et aux professionnels du monde du sport. Chacun témoigne devant la caméra, raconte ce qu’il ressent lorsqu’il pratique sa discipline.
Série de 19 films-portraits de gens qui ont en commun une passion authentique pour le sport, le film révèle, à travers eux, les valeurs que véhiculent le sport : dépassement, respect de soi, de l’adversaire, des règles du jeu, solidarité, esprit d’équipe, goût de l’effort…Sous la forme d’un diaporama de photos de trois minutes accompagné d’une bande-son, ils expriment l’engagement et la passion. Composée de grands champions comme de simples pratiquants cette galerie met en relief le fait que le sport est accessible à tous et qu’il peut être un vecteur d’intégration, de partage et d’accomplissement personnel.

Gérard Uféras, série Le Sport au coeur © Gérard Uféras Gérard Uféras, série Le Sport au coeur © Gérard Uféras

LE TRIPOSTAL

Avenue Willy Brandt, Lille
Métro : Gare Lille Flandres

HORAIRES / TARIFS

MER > DIM - 10H > 19H
Fermé lundi & mardi
Ouvert le 1er novembre
Entrée libre

RÉSERVATIONS INDIVIDUELS 

Exposition « SportFoto »

JEU et VEN à 18H

SAM et DIM à 14H et 15H
Durée : 1H

Gratuit - uniquement sur réservation

Inscription sur place 30 minutes avant le départ de la visite à l'accueil

RÉSERVATIONS GROUPES


Visite guidée de l’exposition « SportFoto »

MER > VEN

Gratuit - réservations obligatoires pour les groupes

T +33 (0)3 28 52 20 12

relations.publiques@lille3000.com